Le toucher, massage bien-être, participent à la relaxation, à une meilleure estime de soi, à une diminution de l’anxiété. Le toucher, le contact amènent à prendre conscience de soi, ici et maintenant, dans son corps.

Le corps garde lui aussi en mémoire l’histoire et le vécu de la personne. Il parle et il a ce besoin d’être accueilli, entendu, pour se libérer et retrouver liberté, authenticité, et spontanéité d’expression. L’accompagnement  est aussi de rentrer en contact avec ce qui est, en reconnaissant et en invitant à accepter et à rentrer dans quoi que ce soit qui soit. C’est la voie pour dépasser, dissoudre, transformer.

Comme il y a interdépendance entre les corps physique, psychique, émotionnel, le corps est une porte d’accès et d’expression de l’être (avec la respiration), une porte vers les espaces intérieurs.

L’accompagnement avec le toucher-massage,  permet de retrouver le mouvement vital, de se libérer de blocages physiques, de blessures et croyances limitatives associées et des attitudes de vie adoptées. Guider, accompagner le massé vers un mieux-être, vers la libération de blocages physiques mais aussi parfois émotionnels, mentaux et nourrir le besoin existentiel de contact, de relation, de reconnaissance. Agir sur le corps, faire de nouveaux choix d’attention à son égard, c’est agir sur le psychisme et sur la relation au monde.

La qualité du contact, l’intention, la qualité relationnelle, le respect et l’écoute  sont premiers. La qualité du toucher et la relation induite sont là en avant plus qu’une technique de massage. 

(Il ne s’agit pas d’un acte de kinésithérapie, à visée médicale ou d’ostéopathie).

Lire la suite... >